kdsl_atelier_champenois_tourcoing_pm

Concours pour la construction de l’hôtel de police municipale de la ville de Tourcoing.

En tant que représentation des prérogatives communales en matière d’ordre public, l’hôtel de police municipale doit afficher une symbolique architecturale forte et claire.
Le socle, accueillant et lumineux, est constitué de panneaux vitrés opales ou transparents, en fonction de la nature des locaux, protégés par une grille à barreaudage vertical qui assure un filtre solaire et la sécurité du site dans son ensemble. De grands portails coulissants permettent de clore le parking et le hall.
Au-dessus, quatre blocs de briques blanches, à la géométrie justifiée, composent avec le contexte et s’étirent pour couvrir les entrées, du public et de service et dissimuler les locaux techniques en toiture.
Sur la façade principale, un appareillage de brique à claire-voie créé les conditions de la confidentialité nécessaire pour certains locaux. C’est aussi, avec l’ajout d’un rang de briques vernissées aux couleurs de la république, une discrète évocation d’un galon de police. Les autres ouvertures sont des fenêtres bandeaux pour répondre aux besoins d’éclairage naturel et de flexibilité des espaces de bureaux.
Les quatre grands blocs posés sur le socle en serrurerie reprennent la hauteur des façades de maisons voisines ainsi que les proportions des fenêtres. Développé en R+2, il ne dépasse pas les faîtages environnants tout en affirmant sa spécificité d’équipement public.